Véhicules de l’armée suisse de 1946 à 2000

Exposé du 21 août 2013

Dans le cadre du cycle de conférences 2013 de l’Association du musée suisse de l’armée, Michiel Brunott et Max Martin ont transporté les personnes intéressées dans la période de 1946 à 2000. Les deux intervenants Michiel Brunott et Max Martin travaillent pour la Fondation du matériel historique de l’armée, en qualité de spécialistes de l’histoire et de l’entretien des véhicules à roues et à chenilles.

Ils ont expliqué aux auditeurs l’histoire de la construction de véhicules militaires à l’aide d’extraits de films originaux et de nombreuses illustrations. Max Martin a notamment souligné l’évolution très claire concernant les véhicules à roues, ces dernières années, puisque l’on a renoncé à la capacité tout-terrain et à la robustesse, à des fins de réduction des coûts et d’uniformisation de la flotte. « De nos jours, on souhaite ne plus avoir qu’une marque par classe de véhicules. Au début de la Deuxième Guerre mondiale, compte tenu des véhicules de réquisition, l’armée utilisait des véhicules de 67 différentes marques », a encore précisé Max Martin.

Pendant cet exposé d’environ une heure et demie, la centaine d’auditrices et d’auditeurs ont reçu une foule d’informations passionnantes sur la quasi-totalité des véhicules à roues et à chenilles acquis, de la moto à l’obusier blindé.

Photos : © Markus Hubacher, Spiez